AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Le Bois Ecorce-Noire

Aller en bas 
AuteurMessage
Dreack
Chamane Homme-Bête niveau 3
Chamane Homme-Bête niveau 3
Dreack

Nombre de messages : 45
Localisation RP : Foret de l'Empire
Dispo pour RP : Jakob va connaitre le vent de Ghur !

Profil
Taille de l'armée:
Le Bois Ecorce-Noire Left_bar_bleue325/1000Le Bois Ecorce-Noire Empty_bar_bleue  (325/1000)

Le Bois Ecorce-Noire Empty
MessageSujet: Le Bois Ecorce-Noire   Le Bois Ecorce-Noire Icon_minitimeMer 27 Fév - 22:39

La Harde avait voyagé pendant des jours, parcourant des centaines de lieux, ne s'arrêtant que pour dormir ou pour attaquer les faibles convois de paysans dans le but de trouver de la nourriture et un peu de sang. Le Shaman avait mené sa bande de Gors dans l'Empire, loin de la Brétonnie dans laquelle il s'était taillé un nom. Si il voulait attirer à lui plus de guerriers, il lui fallait être populaire ( Autant que peut l'être un être aussi révoltant que lui ) partout dans le Vieux Monde. De plus, l'Empire ne manquait d'occasion de se faire un nom. Que ce soit en pillant et en brulant les villages, en massacrant les cortèges de petite bourgeoisie ou encore en vainquant une force régulière de l'Empire.

La plupart des Hommes-Bêtes nourrissent une haine démesuré envers les humains, quel qu'il soit. Mais Dreack Tête-de-Chien en voulait particulièrement aux humains de l'Empire. Bien que le souvenir de son ancienne vie lui paraissait de plus en plus lointain et flou, sans doute à cause de son exposition aux énergies du Chaos et à la compagnie constante de ses frères Hommes-Bêtes, il ne pouvait s'empêcher de ressentir du dégout et de la colère envers tout tout les citoyens de l'Empire. Parfois même, il oubliait carrément pourquoi.

Le soleil était haut dans le ciel et malgré l'épais feuillage des arbres, quelques rayons de lumière parvenait à traverser les feuilles noires. Les Gors avaient marcher tout la journée, traversant parfois des buissons qui laissaient leurs épines dans leurs mollets ou leurs cuisses. Mis à part le claquement de leurs sabots sur la terre sèche et leurs respirations rauques, ils ne faisaient aucun bruit, guettant le moindre signe d'activité aux alentours.
Au bout de plusieurs heures, la bande s’arrêtât dans un petit bosquet assez grands pour que les Gors puissent s'y assoir pour reposer leurs jambes et y retirer les épines. Dreack Tête-de-Chien avait catégoriquement refusé que le moindre Ungor se joignent à eux, ordonnant même aux Gors de tuer tout ceux qui se présentait à lui. La colère qu'il éprouvait envers ses bâtards étaient aussi vivace que le souvenir qu'il en avait lors du raid de Boissière. Peut être, dans quelques temps, il consentirait à en laisser quelques uns les rejoindre, juste pour que ses Gors puissent jouir du confort de pouvoir au moins se défouler sur eux en l'absence d'adversaire et se charger des tâches ingrates comme servir la nourriture.

Alors que les Gors déchiquetaient leur ration de viande faisander en buvant une bière semblable à de la pisse , le Shaman était assit à l'écart, regardant son Bâton des Hardes. Il réfléchissait à plusieurs tactiques qu'il pourrait employer pour augmenter l'efficacité de bande tout en minimisant les pertes. Même si ces forêts pullulaient d'Hommes-Bêtes, ceux ci ne respectaient que la force et la réputation ce qui, pour le moment, lui faisait défaut. Il savait qu'il pouvait toujours impressionner des Ungors et des Gors en faisant preuve de sa maitrise de la magie, sauf si ceux ci étaient dévoué à Khorne mais il désirait bien diversifié sa Harde. Il ne voulait pas se contenter d'attaquer des groupes de voyageurs isolé ou piller des petits villages. Non, il se voyait dans des villes en flammes dont les rues seraient inondé du sang de leurs habitants pendant que ses frères égorgeraient hommes, femmes et enfants et profaneraient leurs foyers. Il se voyait parfois, en haut des grandes murailles des châteaux humains, jetant le corps brisé des Comtes Electeurs qui aurait osé s’opposer à lui et à sa magie. Dans ses rêves, il voyait également les blanches tours des Hauts-Elfes souillé des symboles du Chaos pendant que des bêtes monstrueuses s'employaient à retirer la peau de la chair des elfes. Des Hommes-Bêtes par centaines, non par milliers se rassemblant dans d'immenses clairières, sonnant leurs cors et scandant son nom. Des centaines de bannières impies dressé fièrement avant le ravage de contrée verdoyante et au milieu de cet fange de destruction, lui, béni par les Dieux Chaos déversant des flots de magie sur les races inférieurs.

Une main griffue vint tirer le Shaman de sa rêverie. Il tournât sa tête vers son Empaleur en grognant lui faisant comprendre qu'il valait mieux que ça soit important.

" Quoi ?! "

L’Empaleur grognât avant de pointer son doigt crochue vers les arbres.

" Grosse bête approche Grand Shaman ... "
Revenir en haut Aller en bas
Garngrag Grande Gueule
Tyran Ogre niveau 3
Tyran Ogre niveau 3
Garngrag Grande Gueule

Nombre de messages : 35
Localisation RP : Forêt Hantée
Dispo pour RP : Oui, venez que je vous bouffe.

Profil
Taille de l'armée:
Le Bois Ecorce-Noire Left_bar_bleue1000/1000Le Bois Ecorce-Noire Empty_bar_bleue  (1000/1000)

Le Bois Ecorce-Noire Empty
MessageSujet: Re: Le Bois Ecorce-Noire   Le Bois Ecorce-Noire Icon_minitimeMer 27 Fév - 23:11

Je m’avançais lentement dans les fourrés en essayant de ne pas faire de bruit. Autour de moi, les Ventres-Durs faisaient de même. Toute le tribu des Ventres-Rouges était parti loin de la Forêt Hantée dégoutée par le manque d'adversaire. Après avoir traversé les Terres Sombres où nous avions pillé plusieurs caravanes, nous avons passé les Montagnes du Bord du Monde, sans nous y arrêter. Les Nains étaient trop forts pour s'y risquer. Puis nous avons déferlés sur l'Empire avant de nous retrouver à nouveau dans une forêt. Mais cette forêt avait l'air bien mieux que la Forêt Hantée. Et aujourd'hui, j'avais pris les Ventres-Durs afin de partir en éclaireurs. Peut être trouverions nous un village de l'Empire pour nous restaurer.

Soudain je me figeais. Une odeur familière flottait dans l'air. Oui cet infect mélange de viande faisandé et de musc, c'était l'odeur d'une harde d'Hommes-Bêtes. Ils feraient l'affaire, mon ventre gargouillait tant, qu'on m'entendait certainement dans tout l'Empire. Là dans les fourrés, un mouvement. Certainement un Gor qui nous avait vu. J'ordonnais aussitôt à mes fidèles Ventre-Dur de me suivre. Tandis que nous courions en écrasant les fourrés, des mugissements de Gors s'entendaient dans les arbres. Les Bêtes n'étaient pas loin.

Je hurlais en Ogre "Aujourd'hui nous mangerons" avant d’accélérer l'allure. Puis nous débouchâmes dans une clairière. Un petit groupe de Gors commençait à saisir leurs armes, tandis qu'un étrange Homme-Bête leur aboyait des ordres. Cet Homme-Bête qui semblait être leur chef était en effet très étrange. Non seulement c'était un Shaman qui ne sont pas connus comme étant les Hommes-Bêtes les plus normaux, mais il avait non pas une tête de bouc comme ses congénères mais une tête de chien. Ce qui expliquait les aboiements. Pas grave, à vrai dire tout est bon à manger, et un chien pourrait même être meilleur.

"Je prends le chien, hurlais-je, massacrez les tous, nous ramènerons leurs corps à la tribu et festoierons de leur chair. Et n'oubliez pas, double part pour ceux qui se seront battus."

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dreack
Chamane Homme-Bête niveau 3
Chamane Homme-Bête niveau 3
Dreack

Nombre de messages : 45
Localisation RP : Foret de l'Empire
Dispo pour RP : Jakob va connaitre le vent de Ghur !

Profil
Taille de l'armée:
Le Bois Ecorce-Noire Left_bar_bleue325/1000Le Bois Ecorce-Noire Empty_bar_bleue  (325/1000)

Le Bois Ecorce-Noire Empty
MessageSujet: Re: Le Bois Ecorce-Noire   Le Bois Ecorce-Noire Icon_minitimeMer 13 Mar - 16:21

Le combat avait été plus qu'éprouvant. La bande d'ogres avait détallé comme des insectes devant les flammes lorsque le Shaman fut investi par le pouvoir des Dieux du Chaos. Ils étaient déjà loin lorsque Dreack Tête-de-Chien reprit sa forme original et s’écroulât sur le sol, vidé de ses forces. Il était exténué mais il se relevât, s'appuyant sur le Bâton des Hardes pour regarder ce qui restait du champ de bataille. Les Vents de Magie avait laissé sur cette partie de la forêt, une trace dont la Nature aura bien du mal à régénérer. Le Shaman s’avançât en titubant vers sa Bannière. L'Empaleur était toujours à ses cotés, seul survivant du carnage qu'avait causé les ogres sur ces congénères. Ses yeux noirs comme le jais brillait d'un éclat intense lorsqu'il regardait Dreack Tête-de-Chien. Il frappât avec la hanse de bannière sur le sol et s’exprimât.

- " Toi être Elu des Dieux ! "

Le Shaman grognât dans sa direction. Malgré le compliment, Dreack Tête-de-Chien semblait de mauvaise humeur.

-" Te taire ! Je dois réfléchir ! "

-" Réfléchir à quoi ? "

Le Shaman et son Empaleur grognèrent. Ils étaient tellement fatigué qu'il n'avait pas entendu ni même senti les nouveaux arrivants. Sortant de la végétation corrompu, un Homme-Bête aux cornes particulièrement grande équipé d'une grande hache regardaient les survivants. Un Bestigor, les plus féroce combattant des Sabots-Fourchu était devant eux. Celui-ci semblait avoir eu son lot de pillage aux vue des cicatrices qu'il portaient fièrement sur le visage et le torse. Le Shaman braquât son Bâton des Hardes vers le Bestigor d'un air menaçant.

- " Qui es tu ? Parle avant que je ne t'empale aux arbres ! "

Le Bestigor grognât et à ce moment là, le reste de la forêt bougeât. Complétement encerclé, des Gors et des Ungors sortait de tout les coté. Ils étaient au moins une centaine. Le sol tremblât alors que des Minotaures renversait les arbres pour rejoindre le reste de la Harde suivit par deux chars tiré par des Sangleboucs particulièrement bruyant. Dreack Tête-de-Chien regardât la Harde réunit autour de lui. Il n'en croyait pas ses yeux. Le Prince du Chaos le faisait-il encore halluciné ?
Le Bestigor fut rejoint par un grand groupe des siens, tous l'air aussi féroce que le premier. La Harde grognait, reniflait et épiait de leurs centaines d'yeux le Shaman et sa bannière.

- " Nous avoir senti l'appel du Brame ! Fort ! Fort la magie du Chaos ! "

Serait-il possible que la démonstration de puissance des Dieux du Chaos avait attiré cet harde vers le Shaman ? Rien n'était moins certain, sinon ils seraient déjà par terre en train de se faire rouer de coup et déféqué dessus. Le Shaman se gonflât d'orgueil. Cet bande d'Hommes-Bêtes semblait vouloir se mettre à son service. Il avait enfin une Harde digne de ce nom ...

Il regardât ses troupes d'un œil inquisiteur. Le Vieux Monde allait enfin de nouveau appartenir aux Hommes-Bêtes. Il levât son Bâton des Hardes au ciel et poussât un hurlement bestial suivit bientôt par une centaine d'autres.

L'Humanité allait de nouveau connaitre le sens du mot Peur ...
Revenir en haut Aller en bas
Jakob
[MJ] Prêtre Guerrier niveau 5
[MJ] Prêtre Guerrier niveau 5
Jakob

Nombre de messages : 250
Localisation RP : A Altdorf
Dispo pour RP : Oui, quand vous voulez.

Profil
Taille de l'armée:
Le Bois Ecorce-Noire Left_bar_bleue200/5000Le Bois Ecorce-Noire Empty_bar_bleue  (200/5000)

Le Bois Ecorce-Noire Empty
MessageSujet: Re: Le Bois Ecorce-Noire   Le Bois Ecorce-Noire Icon_minitimeMer 3 Avr - 19:31

Le voyage d'Altdorf jusqu'au petit hameau dont Jakob avait oublié le nom dura environ deux jours. Escorté par quelques joueurs d'épée, le prêtre guerrier arriva en vue de la petite bourgade qui avait signalé une importante activité d'hommes-bêtes dans la forêt. L'orée de celle-ci se trouvait à une trentaine de mètres du village. Avant même d'entrer dans le village, on pouvait voir al palissade qui était plus là pour rassurer les paysans que pour offrir une réelle protection. Les tronc était mal planté, très fragile et pas bien haut. Si les hommes-bêtes attaquaient, nul doute que la barrière n’offrirait pas une protection de qualité. De plus, Jakob se doutait que les seul personnes armées présentes habituellement étaient des paysans qui arrondissaient leur fin de mois en tenant une lance et en portant un casque rouillé.

Une fois la palissade franchie, le petit contingent put traverser des rues boueuses tout en observant les petites maisons qui se serraient les unes au autres comme si elles se soutenaient mutuellement. La plupart étaient faites en bois mais certains propriétaires plus aisés avaient pu les faire en pierre. On pouvait conter le total de ces maison sur les doigts de la main. C'est avec des bottes crottée et une odeur de déjection dans les narines que le prêtre guerrier arriva au centre du hameau, sur la place principale. Cette dernière avait le mérite d'être pavée, contrairement au reste du village. Là, les quelques soldats promit par le comte électeur du Reikland se tenaient droits au garde à vous. Sur un signe de Jakob, ils cessèrent leurs salut militaire. L'un d'entre eux qui se trouvait devant ses camarades s'avança.

-Vous devez être le prêtre guerrier que nous a envoyé l'Empereur. Sigmar soit loué, nous...

-Passons les formalité vous voulez bien? On nous a signalé un regain d’activité des suppôt du chaos et je suis ici pour y mettre un terme. Nous allons donc devoirs établir un plan de bataille. Nous nous battrons en dehors du village, juste entre celui-ci et l'orée de la forêt. La boue et les rues étroites réduirait notre efficacité et aller chercher les hommes-bêtes sur leur terrain est pur folie. Vous êtes sûr qu'il passerons pas ici?

-Certain. C'est le village le moins protégé des environs. Si les hommes-bêtes veulent mettre le Reikland à feu et à sang, ils passeront forcément par ici.

-Quel sont nos effectifs?

Le soldat lui tendit un morceau de papier sur lequel on avait griffonné des chiffres. Le tout était très peu lisible mais Jakob parvint tout de même à déchiffrer le message.

80 fantassins des troupes régulières
40 arbalétriers
30 chasseurs
45 joueurs d'épée

Jakob fut déçu. Aucune cavalerie et pas une seule machine de guerre. La bataille allait être rude. Mais bon, Nuln avait fait tourné ses usines à plein régimes pour la guerre contre les démons et les temples de cavaleries ne se déplaçaient pas pour protéger un simple hameau. Il fallait faire avec. Jakob lança un regard circulaire à toute la troupe. Malgré le faible nombre d'hommes, la place n'étaient pas assez grande pour tous les accueillir et quelques hommes patientaient dans les rues adjacentes. Le soleil n'allait pas tarder à se coucher.

-Très bien, préparez vous! Les hommes-bêtes attaqueront sans doute dans les jours qui vont suivre. je veut que les chasseurs patrouillent dans les bois afin de prévenir toute attaque. Voyager par petit groupe et relayer vous toutes les deux heures. Le reste de l'armée campera à coté du village. Nous allons stopper les suppôts du chaos et les empêcher de répandre sur corruption sur nos terres! Tous a vos postes et n'oubliez pas, Sigmar le grand veille sur nous!

_________________
FOR THE EMPIRE AND FOR SIGMAR!!!


Dernière édition par Jakob le Mar 23 Avr - 19:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dreack
Chamane Homme-Bête niveau 3
Chamane Homme-Bête niveau 3
Dreack

Nombre de messages : 45
Localisation RP : Foret de l'Empire
Dispo pour RP : Jakob va connaitre le vent de Ghur !

Profil
Taille de l'armée:
Le Bois Ecorce-Noire Left_bar_bleue325/1000Le Bois Ecorce-Noire Empty_bar_bleue  (325/1000)

Le Bois Ecorce-Noire Empty
MessageSujet: Re: Le Bois Ecorce-Noire   Le Bois Ecorce-Noire Icon_minitimeMar 9 Avr - 14:50

Ils avaient attendu longtemps. Beaucoup trop longtemps. Malgré la tension qui régnait dans le campement et les affrontements réguliers entre différents groupes, la Harde n'avait rien fait depuis des jours. Plusieurs Ungors avaient succombé aux excès de violence du reste de la Harde et ce n'était pas les quelques caches de brigands que les Gors avait pillé qui allait calmé les esprits, au contraire, l'alcool a plutôt l'effet inverse. De tous, les Minotaures avaient était les plus difficiles à contenir car leurs soif de sang était une tâche des plus ardu à gérer.
Depuis des jours, le Shaman n'était pas sorti de son silence, ne rejoignant le reste de la Harde que pour se nourrir et pour parler à son nouveau bras droit qui pendant ce temps maintenait un semblant de discipline. Mais malgré les démonstrations de force et les menaces, il était certain que si les Hommes-Bêtes ne trouvaient pas rapidement un bon combat, il s'en irait pour trouver des Chefs un peu plus belliqueux.

C'était volontairement que Dreack Tête-de-Chien n'avait encore lancé aucun assaut sur les villages aux alentours. Les augures n'étaient pas bonnes. Chacun de ses rituels échouaient et il n'avait eu aucune vision depuis bien trop longtemps. Il s'était bien gardé de dire ça au reste de la Harde car certains seraient enclin à penser qu'il n'avait plus la faveur des Dieux et se trouveraient une autre Harde ou pire, tenterait une sorte de putsch pour s'approprier la bande même si le meurtre d'un Shaman reste extrêmement rare. Mais rien n'interdit de le passé à tabac ...

La Harde était plus agité que d'habitude. Les éclaireurs Ungors avait en effet aperçut des mouvements de la part des humains des communautés environnante. Pas un rassemblement de paysan qui auraient surement fait d'excellents sacrifices pour les Dieux Noirs. Non, de vrai soldats avec de vrai armes et un vrai chef. C'était peut être le signe que le Shaman attendait. D’après la description du Chef humain, celui-ci ressemblait aux shamans des humains, ceux avec de grosse armures et des marteaux brillants. Ils étaient de féroce adversaire mais surtout, ils étaient les soldats du Dieu des Humains. Peut être que si Dreack Tête-de-Chien arrivait à vaincre un tel homme et ses troupes, les Dieux lui accorderaient de nouveaux leurs visions. De plus, selon le cycle des lunes, ce soir, Morslieb serait verte. Enfin un signe !

Réuni autour de la Pierre des Hardes, toute la bande d'Hommes-Bêtes attendaient l'appel à la guerre de leur Shaman. Alors que les Bestigors s'équipaient des meilleurs armes et des meilleurs protections, les Gors se moquaient des Ungors et de leurs frêles lance et arc court ( ainsi que de leurs cornes ) pendant que les Minotaures aiguisé leurs haches de batailles pour trancher la chair des humains. Perché au sommet de la Pierre, Dreack Tête-de-Chien levat son bâton des Hardes vers le ciel de feuille et hurlat sur sa bande.

- Les Dieux, ils ont parlé ! Ils veulent des sacrifices ! De vrais sacrifice ! Nous partir à la guerre ! Nous raser village humain et détruire leurs temples quand Morsileb sera haute ! Tuez ! Tuez ! Tuez pour les Dieux !

Le discours du Shaman eut l'effet escompté. L'ensemble de la Harde hurlât sauvagement en faisant retentir leurs armes dans toute la clairière. Le village tout proche avait certainement entendu ce grand cri comme tout les habitants de la forêt à plusieurs kilomètre à la ronde.
La Harde avait faim de carnage et ce village serait leur repas.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Le Bois Ecorce-Noire Empty
MessageSujet: Re: Le Bois Ecorce-Noire   Le Bois Ecorce-Noire Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Bois Ecorce-Noire
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une fabrique de jouets en bois
» myrtille , jolie petite caniche noire 2 ans ( thiernay 58)
» Faire du mastic à bois
» [Terminé] Robin des bois ? Non...
» Ecu de bois ou de métal??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Warhammer RPG :: Vieux Monde :: Empire, Sylvanie-
Sauter vers: